_________________________________________________________________________________

 

4- La maintenance des juveniles

 

1- Faut-il distribuer une alimentation spéciale pour les jeunes tortues ?


Non. Dès leur naissance, les jeunes tortues consomment les mêmes aliments que les adultes. Il faut leur proposer des feuilles et des fleurs de pissenlits, de trèfles et de laiteron. En revanche, il faut veiller, pendant les premières semaines, à ce que les animaux aient accès à un point d’eau. À cet âge, les tortues sont sensibles à la déshydratation et boivent en conséquence beaucoup et souvent.

 

_________________________________________________________________________________

 

2- Quels sont les principes d’aménagement d’un enclos pour les jeunes tortues ?


Les conditions d’aménagement de l’enclos dépendent de l’âge et de la taille des jeunes tortues :
 

- Tortue âgée de 1 à 7 jours : Une fois que le sac vitellin est complètement résorbé, la jeune tortue est placée dans un bac en plastique ou une petite caisse en bois pendant la première semaine. À leur naissance, les jeunes présentent des signes d’agressivité dès qu’elles sont saisies : elles soufflent bruyamment et cherchent à mordre. Ce comportement est plus ou moins marqué en fonction des espèces. Cette agressivité passagère (les adultes en sont dépourvus) est une réponse à leur grande vulnérabilité. Le nouveau-né ne s’alimente pas immédiatement. Il faut attendre entre trois et cinq jours avant qu’il consente à croquer sa première feuille de pissenlit. La nourriture est distribuée quotidiennement deux fois par jour : une fois le matin dès les premiers signes d’activité (entre  9 heures et 11 heures) et une seconde fois en fin d’après-midi (après 16 heures). L’alimentation des jeunes est la même que celle proposée aux adultes (endives, fleurs et feuilles de pissenlits, trèfles…). Les juvéniles en consomment volontiers. Les animaux bénéficient toujours d’un ensoleillement direct. Seule une partie du bac est exposée à la chaleur solaire. Le soleil est indispensable aux juvéniles mais il peut leur être également fatal. Attention aux coups de chaleur ! Disposez une cachette remplie de feuilles et d’herbes sèches (tuile, cabane en carton…).

La présence d’une zone plus humide est également souhaitable.

 

- Tortue âgée d’une semaine à un an : Une semaine après la naissance, les juvéniles sont élevés dans des bacs en plastique de dimensions moyennes (85 x 56 x 23 cm). Ils sont disposés dans un coin du jardin très ensoleillé. Les dimensions réduites des bacs d’élevage permettent un suivi efficace des tortues : les animaux s’alimentent tous et bien, localisation rapide des spécimens en difficulté (possibilités d’intervention immédiate). L’aménagement du bac est primordial dans la maintenance des jeunes tortues. Une couche de 6 cm de terre de jardin légèrement humidifiée au jet d’eau ou à l’arrosoir, est recouverte d’une couche d’herbe tondue de 10 cm. L’utilisation comme substrat de la paille et du foin ne donne pas autant de satisfaction que l’herbe tondue.

 

Elle a l’avantage de bien se tasser (excellente protection contre le soleil et le froid) et de conserver l’humidité dans ses couches inférieures. Sur la moitié du bac, la quantité d’herbe est augmentée de 10 cm de manière à former un tas volumineux. Le principe est de donner la possibilité aux jeunes tortues de choisir le taux d’hygrométrie qui leur convient le mieux. En fonction de la saison, elles ont besoin d’une humidité plus ou moins importante. Le fond du bac est très humide (terre détrempée) alors que le haut est sec (herbe tondue sèche). Plus la tortue s’enfonce dans le bac, plus elle y trouve une humidité conséquente. Nous savons que les nouveau-nés sont extrêmement sensibles à la déshydratation. Dans la nature, ils sont difficiles à observer car ils passent la majorité de leur temps cachés sous une végétation dense.

 

Ils y trouvent une cachette sûre et une humidité suffisante à leur croissance. Il faut reproduire au mieux ce schéma en captivité. Les juvéniles ont besoin d’une humidité importante lors des étés chauds et secs mais également pendant l’hiver (un froid sec contribue grandement à la déshydratation des animaux). L’herbe tondue pourrit facilement en s’accumulant au fond du bac et en formant un humus végétal humide. Il faut conserver cet humus qui permet aux tortues de se protéger.  Il convient de rajouter de l’herbe dès que cela s’avère nécessaire. Le bac est entièrement nettoyé et désinfecté une fois par an au printemps (mois de Mai). Enfin, il est solidement protégé des oiseaux (pies, corneilles, geais..) et autres rongeurs (rats, souris, mulots…) grâce à un couvercle grillagé. Ce grillage est installé tous les soirs et il est retiré tous les matins.

 

Si vous devez vous absenter pendant la journée, un grillage est placé  sur les bacs de manière à empêcher les oiseaux de sévir. Les pies n’hésitent pas à s’emparer des jeunes tortues terrestres. Les jeunes passent leur premier hiver dans ces mêmes bacs. Dès le mois d’octobre, les tortues ne s’activent plus beaucoup. Elles demeurent cachées sous l’épaisse couche de gazon tondue. À partir du mois de novembre, tous les bacs sont remplis au maximum d’herbes  et sont ensuite recouverts par une bâche étanche. Ce qui permet d’éviter qu’ils ne se remplissent d’eau lors des orages violents. De la paille est disposée autour des bacs de manière à les isoler des fortes gelées hivernales. En janvier, des relevés de températures ont montré une moyenne de 1,4°C dans les bacs alors que la température moyenne extérieure était de –1,3°C.

 

Les tortues hibernent dans l’obscurité absolue. Pendant les belles journées très ensoleillées du mois de décembre ou janvier, la bâche est retirée pour éviter une augmentation de température qui entraînerait la reprise d’activité des tortues. Il est également possible de laisser les nouveau-nés dans un enclos extérieur protégé répondant aux mêmes exigences des bacs d’élevage et des enclos adultes, à savoir : une zone sèche, une zone humide, une zone meuble, une cabane avec du foin et une coupelle d’eau.

 

- Tortue âgée d’un an et plus : Au printemps suivant, les tortues sont placées dans un enclos extérieur aménagé selon les mêmes principes (point d’eau…). Elles y resteront trois années supplémentaires avant de rejoindre un enclos aussi grand que celui des adultes.

 

_________________________________________________________________________________

 

3- Comment reconnaître qu’une tortue âgée d’une année est en bonne santé ?


Une tortue âgée d’une année possède une dossière bombée et lisse. Son plastron ne doit pas être creux, il est au contraire légèrement bombé. La dossière et le plastron sont souples au toucher mais pas exagérément mous. La tortue doit être vive. Dès qu’on la prend, inquiétée, elle urine.