La tortue bordée

 

Répartition : La tortue bordée est présente en Grèce, sur quelques îles de la mer Egée et dans l’extrême sud de l’Albanie. On la retrouve également en Italie (région de Toscane) et en Sardaigne, deux localités où elle a été probablement introduite.


Habitat : Testudo marginata se rencontre du niveau de la mer jusqu’à une altitude de 1600 m. Cette grande tortue terrestre est l’hôte privilégié des milieux ouverts, pentus (collines et montagnes), rocheux caractérisés par une abondante couverture de broussailles et de buissons.


Taille : Elle atteint une longueur de 340 mm pour un poids de 3850 g. La taille record connue est de 380 mm.


Description et biologie : Testudo marginata est l’une des plus longues tortues terrestres européennes. Outre sa taille importante, l’attribut caractéristique des adultes de cette espèce réside dans l’expansion considérable des marginales postérieures. Cette particularité habituellement plus développée chez les mâles confère à la dossière une forme de jupe. La carapace est de couleur foncée à noire anthracite chez certains vieux sujets. Le plastron  uniformément clair possède des tâches triangulaires marron foncé. Certains individus présentent des tubercules fémoraux. Ces derniers étant d’ordinaire absents chez la tortue bordée. En fonction de son aire de répartition (populations situées au nord ou au sud), cette espèce hiberne de novembre à mars. Si le temps est clément, les populations méridionales demeurent en activité pendant l’hiver. Elles estivent en été lorsque les températures sont trop hautes : les tortues trouvent refuge dans des terriers ou sous des amas rocheux.


Maintenance : Les chutes de température associées à une humidité importante engendrent souvent des cas de rhinite contagieuse. La tortue bordée bénéficie de cachettes appropriées qui la protègent des aléas climatiques. Concernant les conditions d’élevage, d’alimentation, de reproduction et d’hibernation, se reporter aux différents chapitres correspondants. Cette espèce hiberne de fin octobre début novembre jusqu’à la mi-mars. Veillez à isoler la tortue bordée des autres espèces. Elle s’hybride avec Testudo graeca ibera.

 

Biotope Grêce
Plastron

 

 

Reproduction : Les mâles sont particulièrement agressifs envers les femelles. Il est impératif d’équilibrer le nombre de femelle et de mâle. Le groupe est toujours constitué d’un nombre supérieur de femelle. L’inverse est dramatique pour les femelles qui sont rapidement traumatisées par les assauts incessants des mâles : certaines, stressées, arrêtent de s’alimenter et finissent par en mourir. Entre mai et juin, la femelle creuse un trou en forme de haricot dont la base est nettement élargie, profond de 9 cm et large de 10 à 12 cm. La ponte comporte de 7 à 15 œufs. Ces derniers plus sphériques que chez les autres Testudo mesurent de 29 à 36 mm de long pour une largeur de 26 à 34 mm et un poids compris entre 12 et 22 g. La durée d’incubation des œufs s’échelonne de 84 à 89 jours à une température oscillant entre 28°C et 30°C. Les éclosions interviennent après seulement 60 à 70 jours d’incubation à une température située entre 28°C et 32°C. Les nouveau-nés mesurent de 28 à 41 mm de long pour une largeur de 22 à 32 mm ainsi qu’une hauteur de 17 à 24 mm et un poids compris entre 8 et 17 g.

Noms vernaculaires : tortue bordée ou tortue marginée 

Nom scientifique : Testudo marginata Schoepff, 1793

 

 

 

Femelle

 

 

Statut :

 

Testudo marginata est inscrite en Annexe II de la CITES, comme espèce en danger (EN) par l’IUCN, et en Annexe A de la « Wildlife Trade Regulation » de l’Union Européenne.

 

 

 

 

Femelle