Vous venez de trouver une tortue dans la nature et vous ne savez pas à quelle espèce elle appartient, suivez nos conseils afin de déterminer son identité et d’agir en tenant compte de la réglementation en vigueur. Il faut avant tout se poser les bonnes questions et prendre les décisions qui s’imposent.

 

 

Existe t-il des tortues à l’état sauvage en France ?

 

Oui, il existe trois espèces de tortues qui vivent à l’état sauvage en France : 

 

- La tortue d’Hermann : Seule tortue terrestre française, elle vit à l’état sauvage dans le sud est de la France.En dehors de cette aire de répartition, tous les spécimens de tortues terrestres rencontrés dans la nature ont été relâchés volontairement par des particuliers désireux de s’en défaire, ou se sont échappés de captivité. 

Fiche d'identité

- La cistude d’Europe : Cette espèce aux mœurs aquatiques se rencontre dans plusieurs régions de France.

Fiche d'identité

- L’émyde lépreuse : En France, cette tortue aquatique est connue seulement dans les Pyrénées-Orientales. Cependant, elle a été signalée à l’état sauvage dans de nombreuses régions de France. Ces animaux sont sans aucun doute issus soit de lâchés volontaires ou d’animaux échappés de captivité.

Fiche d'identité

 

Ces trois espèces sont intégralement protégées par la loi. Il est donc interdit de les ramasser, de les détruire, ou  de les transporter sur l’ensemble du territoire national.

 

 

 

Suis-je dans un département qui abrite des populations de tortues sauvages ?

 

Pour savoir si votre département abrite naturellement des populations de tortues sauvages, consultez attentivement la liste ci-dessous qui évoque la présence des espèces en fonction des départements. Sur les 95 départements de France métropolitaine, 34 sont susceptibles d’abriter des populations de tortues sauvages alors que 61 en sont totalement dépourvus.

 

- La tortue d’Hermann (3) : Corse du Sud ; Haute Corse ; Var.

 

- La cistude d’Europe (33) : Allier ; Ardèche ; Bouches-du-Rhône ; Charente ; Charente-Maritime ; Cher ; Corrèze ; Corse du Sud ; Creuse ; Deux-Sèvres ; Dordogne ; Gard ; Gers ; Gironde ; Haute-Corse ; Hautes-Pyrénées ; Haute-Vienne ; Hérault ; Indre ; Indre-et-Loire ; Isère ; Landes ; Loir-et-Cher ; Loiret ; Lot-et-Garonne ; Maine-et-Loire ; Nièvre ; Pyrénées-Atlantiques ; Puy-de-Dôme ; Saône-et-Loire ; Tarn ; Var ; Vaucluse ; Vienne. 

 

- l’émyde lépreuse (1) : Pyrénées-Orientales.

   

Les départements où la présence de tortues sauvages est possible (34 au total) :

 

Allier ; Ardèche ; Bouches-du-Rhône ; Charente ; Charente-Maritime ; Cher ; Corrèze ; Corse du Sud ; Creuse ; Deux-Sèvres ; Dordogne ; Gard ; Gers ; Gironde ; Haute-Corse ; Hautes-Pyrénées ; Haute-Vienne ; Hérault ; Indre ; Indre-et-Loire ; Isère ; Landes ; Loir-et-Cher ; Loiret ; Lot-et-Garonne ; Maine-et-Loire ; Nièvre ; Puy-de-Dôme ; Pyrénées-Atlantiques ; Pyrénées-Orientales ; Saône-et-Loire ; Tarn ; Var ; Vaucluse ; Vienne.

Les départements dépourvus de tortues sauvages (61 au total) :

 

Alpes de Haute Provence ; Alpes Maritimes ; Ain ; Aisne ; Ardennes ; Ariège ; Aube ; Aude ; Aveyron ; Bas Rhin ; Calvados ; Cantal ; Côtes d’Armor ; Côte d’or ; Doubs ; Drôme ; Essonne ; Eure ; Eure et Loire ; Finistère ; Haut Rhin ; Hautes Alpes ; Haute-Garonne ; Haute Loire ; Haute-Marne ; Haute Savoie ; Hauts-de-Seine ; Haute Saône ; Ille-et-Vilaine ; Jura ; Loire-Atlantique ; Loire ; Lot ; Lozère ; Manche ; Marne ; Mayenne ; Meurthe et Moselle ; Meuse ; Morbihan ;  Moselle ; Nord ; Oise ; Orne ; Paris ; Pas-de-Calais ; Rhône ; Sarthe ; Savoie ; Seine et Marne ; Seine Maritime ; Seine-Saint-Denis ; Somme ; Tarn et Garonne ; Territoire de Belfort ; Val d’Oise ; Val-de-Marne ; Vendée : Vosges ; Yonne ; Yvelines.

 

 

 

Vous savez maintenant si votre région est susceptible ou pas d’abriter des tortues sauvages.

 

Cette information est fondamentale car elle conditionne votre attitude vis à vis de l’animal rencontré dans la nature. Si vous trouvez une tortue dans une prairie de Bretagne, vous pouvez prendre l’animal et l’acheminer vers le cabinet vétérinaire le plus proche. Le vétérinaire vous orientera dans les démarches à suivre. En revanche, si vous trouvez une tortue traversant un chemin en Aquitaine ou en Provence Alpes Côte d’Azur, vous devez faire preuve de la plus grande des prudences. Il peut en effet s’agir d’une tortue sauvage (Cistude d’Europe ou tortue d’Hermann). Dans ce cas, vous pouvez l’observer mais en aucun cas tenter de la déplacer ou de la ramener à votre domicile. Vous serez en infraction vis à vis de la loi et passible de poursuites en cas d’infraction. 

 

 

Que faire maintenant ?

 

Vous venez de trouver dans la nature une tortue qui n’est pas une espèce française et vous souhaitez l’amener au refuge des tortues. Reportez vous aux rubriques « identifier une tortue » et « Confier une tortue ».